apple compost and ants
Maria Teneva @unsplash.com

RENDRE A LA TERRE - Une série sur les 5R

Hello ! 

Paré.e pour l’été ? On termine la série sur les 5R avec cet article qui, je l’espère, t’aura donné des pistes, des idées, des réflexes à mettre en place au quotidien.

Le dernier des R, c’est, originellement, « composter » (dans le livre de Bea Johnson, c’est 4R +1C, converti en « RENDRE A LA TERRE » pour rendre ça plus facile à retenir.

compost apple ants
Maria Teneva @unsplash.com

 Ecrire sur le compost, cela va finalement assez vite. Tu peux mettre en application ce principe où que tu vives, maison ou appartement. Que tu aies un jardin, une terrasse, un balcon ou rien du tout.

Tu peux faire un tas de compost au fond de ton jardin, ou utiliser un lombricomposteur et le mettre dans ta cuisine si tu n’as pas l’espace pour le mettre ailleurs.

 

Je t’ai déjà donné ces liens par ailleurs, mais les revoici, centralisés :

 

Foodism360 @unsplash.com
  • Le blog de Little Terra qui t’explique comment jardiner et composter chez toi. Little Terra fait aussi de la prestation de services
  • La Boite à Terre qui vend des lombricomposteurs en bois. Il y a sans doute d’autres fabricants, mais des amis ont commandé chez eux et j’ai pu voir que ça tenait la route
  • Le site de 18h39 qui t’explique comment fabriquer ton lombricomposteur toi-même. Plus généralement, les posts avec le tag "lombricompost" chez 18h39 où tu pourras lire un peu sur le sujet
  • Et sinon, un tas au fond du jardin et fini les poubelles d’ordures ménagères qui puent et qui mélangent emballages et matières organiques. Le tas de compost en plein air, ça ne sent rien. Ce qui sent, c’est quand tu laisses la matière se décomposer dans un espace fermé (seau, poubelle, bac à compost fermé). Fais ton tas à même le sol et laisse faire le retour à la terre !

 

Une fois qu’on a dit ça, et si on allait plus loin ? Et si on inventait notre « 6° R » avec ce qui nous botte ?

 

REVENDIQUER

L’association et organisme de formation EDENI applique un autre « R » qu’ils appellent REVENDIQUER. En effet, c’est super (et loin d’être anodin ou futile) de mettre en place des actions en faveur de l’environnement pour soi et dans son cercle privé, mais il faut également en parler autour de soi et sensibiliser à son tour. J’ai vu cette interview bien après avoir démarré Poubelle Rose, mais c’est exactement ce que je fais ici ! Et tu peux le faire en discutant avec n’importe qui dans ton cercle proche ou moins proche. Parler de tes habitudes, de ce que tu mets en place, de tes choix de vie… Pour montrer que cela existe et peut-être à ton tour, faire germer du changement chez autrui.

 

On pourrait aussi… REINVENTER les imaginaires du monde de demain, d’autres façons de cohabiter (ensemble entre animaux humains, avec les animaux non-humains, avec la flore, etc.), réinventer le voyage pour ne plus vouloir aller vite et loin mais savoir renoncer à certains types de transport pour que le déplacement fasse également parti du voyage. La liste peut être longue !

 

Un autre que j’aime bien, qui a pu prendre de l’importance avec le confinement et des échanges récents, c’est celui de RIEN.

Christian Kielberg

Non pas dans le sens arrêter d’agir, mais prendre conscience que dans notre action pour la préservation du vivant, de notre bien-être, ne rien faire (plus exactement faire moins) peut également être une option bénéfique. En effet, le principe de sobriété peut être un axe facile pour agir : ne rien faire (ne pas acheter, moins voyager – ou voyager de manière plus écolo) est la bonne direction pour protéger et sauvegarder le vivant. Cela croise la partie « refuser » qui va avec des choix de vie qu’on assume.

Je discutais récemment avec une collègue qui m’expliquait son envie d’agir et à la fois ses contraintes familiales et combien ça lui coûtait (semblait impossible) de troquer des habitudes pour d’autres. Bien sûr à un moment si tu veux agir, il faudra changer (agir est un verbe d’action). En attendant, tu peux prendre les choses « slow » et commencer par décider de moins consommer tout court. Un acte de « rien » fort bénéfique !

Bon et toi, c'est quoi ton 6°R? Si tu cherches encore sa signification et que tu cherches à mettre du sens, ton sens là-dedans, vient on se prend une pause ensemble et on en discute! (ça se passe juste en dessous)

 

A très vite!

Comments