Jukan Tateisi @unsplash

"Je ne sais pas par où commencer"

Hello !

 

Tu sais, j’ai récemment fait passer un sondage (on prépare, avec Little Big Impact et Agoracte, un accompagnement personnalisé pour réduire son impact carbone *teasing*) et tu sais ce qu’on nous dit souvent ?

Jukan Tateisi @unsplash

« Je ne sais pas par où commencer »

« J’aimerais m’y mettre, mais je ne sais pas par où commencer. »

 

Et toi aussi, tu t’es sûrement dit ça.

Laisse-moi te dire que c’est prendre le problème à l’envers.

Laisse-moi te retourner la tête pour voir le problème autrement.

Tu es prêt.e ?

 

L’important, c’est de commencer quelque part.

 

C’est ça. Tout est dit. Peu importe où tu commences, l’important c’est de mettre le pied à l’étrier, de se retrousser les manches, de commencer petit, ou grand, mais de démarrer quelque chose.

Se mettre dans l’action quelle qu’elle soit.

 

Voici des pistes très générales. Tu peux en choisir une, ou plusieurs. Ne les choisis pas toutes dès le départ. L’important c’est pas de tout faire directement et de t’épuiser parce que cela te demande trop de changement d’un coup.

Quelque chose qui puisse te faire passer de « je ne sais pas par quoi commencer » à « il faut bien commencer quelque part ». Un peu comme une maison un lendemain de soirée beaucoup trop réussie, c’est le bazar partout. Il y a tout à faire. Tu ne sais pas par quoi commencer ? Il faut bien commencer quelque part. Alors tu commences, soit par ce qui est proche de toi, soit par ce qui te dégage le chemin, soit par la vaisselle, ou par tout ramasser, etc.

Ici c’est pareil. L’important c’est de commencer, où que ce soit.

Katrina Wright @unsplash

 

    1. Jurer que tu ne prendras plus jamais un sac en magasin et amener tes propres sacs: pour les fruits et les légumes, et pour le rangement des courses.
    2. Apprendre à dire « non, merci » quand on te propose moults sacs en papier, en plastique, des couverts et des serviettes quand tu prends à emporter.
    3. Mieux même, amener ton propre contenant quant tu prends à emporter !
    4. Amener tes propres boites quand tu vas chez le fromager ou le boucher et ne plus avoir de barquettes, papiers et autres films plastiques à jeter
    5. Décider que tout ce qui se trouve à moins de 5km de chez toi, tu le feras désormais à vélo (ou 10km si tu es sportif.ve et que tu vis en ville, où les distances ne sont pas les mêmes) et réduire progressivement ta dépendance à la voiture
    6. Décider que tu ne rachèteras pas de nouvelle bouteille de shampoing / gel douche une fois celui-ci finit et passer à la cosmétique solide (il existe même des parfums solides, tu le savais ?)
    7. Remplacer tes ampoules par des ampoules basse consommation (passer de 60W à 9, crois-moi ça fait la différence)
    8. Maîtriser ton chauffage, 19°C chez toi (oui oui, en hiver on met des pulls et c’est NORMAL) – et crois-moi on s’habitue à tout : je suis passée d’un appart surchauffé où je n’avais pas la main sur le chauffage à une maison en travaux où nous avons passé le premier hiver à 13°C. Si moi j’ai pu le faire, toi aussi. Et là, 19°C, c’était luxueux.
    9. Mettre une bouteille remplie d’eau dans la chasse d‘eau : Si tu as des vieux WC sans chasse à l’économie, cela permet d’économiser une quantité non négligeable d’eau !
    10. Instaurer à minima 1 jour végétarien ou végétalien par semaine (ou plus hein ! 😉 ) où il n’y aura pas de viande dans les plats, ou pas de crème / fromage / œuf. Tu peux décider de 3-4 recettes clefs et en plus, tu n’auras pas à te demander quoi manger ce jour-là !

     

    Aucun de ces exemples ne te demande de dépenser de l’argent et aucun ne requiert un équipement spécifique.

  1. Ils ne dépendent que de ta volonté. Ils demandent simplement de commencer par quelque chose, de prendre une décision.

    A ton tour.

This article was updated on octobre 23, 2020

Comments