two kids helping each other
Annie Spratt @unsplash

J'aime et j'en parle: AGORACTE

Hello !

 

J’espère que la rentrée se passe bien pour toi, quelle que soit ta situation actuellement. Si tu es nouveau ou nouvelle et que tu arrives ici parce que tu te demandes comment agir à ton échelle pour l’environnement, l’article de la semaine est pile poil dans les clous !

J’ai fait la rencontre de Théolène dans le cadre des workshops Fresque du Climat que j’anime régulièrement, et Théolène me parlait d’un projet qu’elle vient de démarrer et c’est tout à fait le genre de choses dont j’aime parler ici.

L’occasion était donc parfaite de ressortir la section J’AIME ET J’EN PARLE pour aller l’interviewer à propos de la jeune association AGORACTE.

Bonne lecture !

kids helping each other

Annie Spratt @unplash.com

QUI EST DERRIERE AGORACTE ET COMMENT L’IDEE T’ES VENUE ?

agoracte co-founder
Théolène est l'une des co-fondatrice d'Agoracte

Je suis Théolène et j’ai 27 ans. En décembre 2019, j’ai quitté mon boulot de consultante en accompagnement du changement dans lequel je ne me reconnaissais plus et j’ai voulu me réorienter vers l’accompagnement d’entrepreneurs sociaux.

Avec le COVID je me suis retrouvée sans rien pendant un moment et chez makesense [réseau d’acteurs qui œuvre à un futur responsable NDLR], je me suis engagée sur le programme REACTION, qui accompagne les citoyens qui le veulent à se rendre utile pour venir en aide aux populations fragilisées (soignants, sans abri, personnes isolées, agriculteurs, etc.)

Le deuxième co-fondateur est Hugo

J’étais « super-mobilisatrice » dans le cadre de ce programme. Cela signifie que les bénévoles qui s’engageaient avaient 5 jours pour agir et nous, en tant que super-mobilisateur, on les aidait en leur donnant des pistes possibles, etc.

C’est durant ce programme que j’ai rencontré Hugo, le co-fondateur d’Agoracte, avec moi. Il était super-mobilisateur pendant la crise également, et il est depuis récemment le plus jeune maire de France.

 

Après REACTION, on s’est dit qu’on ne pouvait pas s’arrêter là. Il y a tellement de choses à faire ! Alors on a décidé de fonder Agoracte. Agoracte est là pour donner envie aux citoyens de s’engager pour le monde de demain.

Derrière « demain », on met 2 mots : durable et responsable et on aide, on lance les citoyens et les individus sur la voie de l’engagement.

 

CONCRETEMENT, CA SE PASSE COMMENT ?

Notre premier programme s’appelle INFUSE. Ça marche en promo d’une dizaine de personnes, avec un animateur qui accompagne la promo à distance tous les jours pendant 15jours.

On aborde les grands sujets comme réduire ses déchets, s’habiller éthique, manger écolo, se déplacer… Ça touche à toutes les facettes de notre vie. Il y a évidemment des sujets plus ou moins accessibles ou faciles, selon comment les personnes sont avancées dans leur processus de changement, ou dans cette période de leur vie.

 

Nous faisons la distinction entre 3 niveaux d’action : novice, intermédiaire et expert, pour répondre au mieux à ces différences. Par contre, on s’est rendu compte qu’avoir des différences de niveau au sein d’une même promo c’était stimulant car il y a évidemment des moments de partage, et c’est hyper stimulant pour les moins avancés, ou ceux qui ont des réticences, d’entendre ce que les autres ont fait, comment ils l’ont fait.

 

VOUS AVEZ PENSE A QUOI D’AUTRE ?

On aimerait créer une communauté d’acteurs du changement avec des témoignages des partages d'expérience et des formations ciblées. Que chacun puisse être acteur de la communauté. Nous sommes convaincus que l’action individuelle est essentielle mais qu’elle aura un impact si elle est couplée à une action collective (par là, j’entends les entreprises et les élus)

Les entreprises c’est un gros sujet, notamment sur la pollution. On aimerait voir comment les aider, dans un second temps.

Shane Rounce @unsplash.com

Pour les élus locaux, et notamment pour les petites communes, on peut se rendre compte qu’à la campagne, la sensibilité aux enjeux écologiques est plus faible qu’en ville et que la dépendance à la voiture individuelle est énorme. C’est normal aussi ! Donc on voudrait créer au sein des communes des comités éco-citoyens, et que ce soit les gens de la commune qui s’investissent sur ces sujets pour proposer des solutions. Des citoyens comme toi et moi, qui ont envie de s’investir là-dedans et qui veulent être accompagnés.

 

Nous avons aussi un rêve fou avec Hugo, ce serait de créer la Convention Citoyenne des Territoires, et d’avoir une commission pour échanger sur les bonnes pratiques autour de la citoyenneté.

 

COMMENT EST-CE QUE CE PROJET A DU SENS POUR TOI?

Pour moi, il est à la portée de tous et il permet à chacun de prendre conscience, de changer à son rythme ses habitudes de consommation. Quand j’ai commencé à mettre en place des choses chez moi, j’aurais bien aimé être accompagnée. Je me suis beaucoup inspirée sur internet mais je me suis sentie très seule.

L’idée c’est de se sentir soutenu et quand on est dans un groupe, on a envie de se dépasser, d’aller plus loin. On est plus inspiré, on a envie de faire des choses ensemble

La ferme urbaine du 15° arrondissement de Paris @Agoracte

Parmi les participants de notre première promo, il y avait quelqu’un qui a proposé de visiter la ferme urbaine placée au-dessus du parc des expos dans le 15° arrondissement de Paris et nous avons donc organisé une visite. Et c’est génial, car jamais je n’aurais eu l’occasion de faire ça seule. C’est exactement le type de chose qui se fait quand on a un groupe qui se mobilise et qui se motive, ensemble.

 

PLUS LARGEMENT, S'ENGAGER POUR L'ENVIRONNEMENT, CA RÉSONNE COMMENT POUR TOI?

Combien de planètes faudrait-il...
@globalfootprintnetwork & Earth Overshoot Day

Ça résonne comme une évidence ! Si tout le monde consommait comme un Français, il nous faudrait 2,7 planètes, c’est énorme ! Et pour autant, on se sent comme une goutte d’eau dans l’océan.

Nous sommes convaincus que s’engager, c’est un acte citoyen fort ! Ça invite à s’informer, s’instruire, agir, construire des relations… C’est une remise en question profonde mais hyper stimulante parce qu’on ne se laisse pas vivre, on devient acteur de sa vie et on vit de manière éclairée. C’est le moyen de recréer du lien, ça redonne du sens à ce qu’on fait ici.

Dans le programme INFUSE, on axe notre discours autour du passage à l’action, sur la stimulation, faire et tester… On ne va pas convaincre avec des beaux discours mais en montrant que c’est possible. Je suis convaincue de l’importance de montrer l’exemple.

 

POUR TERMINER, QUEL CONSEIL DONNERAIS-TU A CELLES ET CEUX QUI VEULENT S'ENGAGER POUR L'ENVIRONNEMENT ?

Je leur dirai de venir participer au programme INFUSE ! S’engager c’est à la portée de tous. Il faut y aller en s’amusant, décomplexé, à son rythme.

L’écolo parfait n’existe pas mais c’est la somme de tous nos gestes qui va faire la différence. Petit à petit on y prend goût et on aura un effet boule de neige.

 

***

Si tu as envie d’en savoir plus sur Agoracte, tu peux suivre l’asso, et pourquoi pas t’inscrire pour le prochain programme INFUSE en leur écrivant à : agoracte[a]gmail.com !

On me dit dans l’oreillette que la prochaine promo aura lieu fin septembre pour 15 jours.

Tu peux également suivre l’asso sur les réseaux sociaux, via Instagram @agoracte ou Facebook Agoracte

L’asso est toute jeune et le site arrive bientôt ;-) Comme tu l'as vu, ils ne manquent pas d'ambition!

Bonne semaine!

Comments