*
trolleys
Markus Spiske - Unsplash.com

Février sans supermarché

Après le succès des années précédentes, le J-Terre remet ça cette année: février sans supermarché!

credits: Markus Spiske - Unsplash.com

Quoi?! sans supermarché? Mais... et les courses alors?

Alors ne panique pas, il ne s'agit pas de jeûner pendant un mois, mais de favoriser d'autres actes d'achats: va faire tes courses, mais évite les grandes surfaces et les grands groupes de manière générale. Faire un stock de malade le 31 janvier ça ne compte pas, par exemple. Je te vois, hein.

 

Mais pourquoi? C'est quoi l'intérêt, dans le fond?!

Il y en a plusieurs. Quelle que soit ta sensibilité, tu peux te retrouver dans les bénéfices d'une telle action :

  • Solidarité #cocorico: en favorisant les circuits courts, tu favorises l'emploi près de chez toi (les fermiers, les artisans, les commerçants). "Un emploi dans la grande distribution, c'est 3 à 5 emplois qui disparaissent dans le tissu local" (vidéo en fin d'article) #madeinfrance
  • Ecologie: en achetant localement, tes produits ont moins voyagé, donc coûté moins cher en ressources planétaires. Cet argument ne vaut pas si t'achètes un avocat du Kenya chez primeur de ton quartier. Faut réfléchir aussi, hein.
  • Qualité des produits : tu auras souvent des produits de meilleure qualité s’ils ne sont pas produits à grande échelle, ou si ton commerçant local fait valoir son savoir-faire pour se pourvoir en bons produits. C’est réducteur parce que j’ai pas le temps de t’écrire une thèse incluant toutes les nuances de cette réflexion, mais on va dire ça pour commencer
  • Favoriser les indépendants: cela rejoint l'aspect solidarité, mais il y a une autre idée. Tu peux aussi ne pas vouloir mettre tout ton argent chez les "gros" acteurs, qui du coup ont plus de pouvoir. C'est une forme de redistribution des richesses.
  • Politique : en faisant un choix conscient d’où va ton argent, tu remets du sens dans le terme pouvoir d’achat. Tu refuses les marges indécentes des grandes surfaces et les pressions qu’elles font subir aux agriculteurs. Tu favorises de la nourriture produite localement pour arrêter d’acheter du miel qui vient d’Argentine et des tomates du Maroc (surtout en plein hiver). En gros, tu reprends le pouvoir sur ta vie et t’arrêtes de subir (ouais, pas moins que ça !)
  • Découvrir de nouveaux produits / créer du lien : avec les producteurs que tu peux rencontrer sur le marché, le conseil que tu auras, et tu découvriras une autre diversité que la norme présente en supermarché.

Si tu es dans une zone densément peuplée (Paris, Lyon..) c'est franchement finger in the nose avec le développement des magasins en vrac, des marchés et des primeurs. Ca va te faire changer ton parcours de courses, mais si tu t’intéresses aux commerces autour de toi, tu verras que c’est tout à fait faisable.

Si tu es dans une zone moins densément peuplée mais que t'as envie d'essayer, tu n’auras pas autant d’options. Il y a beaucoup d’endroits qui n’ont guère plus que les grandes surfaces (d'où l'intérêt de ce défi). Demande-toi alors où tu peux trouver des alternatives, et lesquelles. Tu ne pourras peut-être pas tout trouver hors grande surface, mais tu peux essayer certaines choses.

 

UN PEU D’ORGANISATION

En pratique, cela va peut-être scinder tes courses en plusieurs petits moments plutôt qu’un, grand moment. C’est mon cas : tel jour je vais à la ferme, tel jour entre midi et deux je passe chez x, tel jour je passe chez y. Mais si tu optes pour l’option marché et que t’as une épicerie pas loin, tu pourras sans doute faire comme avant, en 1 seule fois, sans que cela te prenne beaucoup plus de temps que d’habitude

 

vegetables in a supermarket
Credits: Fikri Rasyid - Unsplash.com

 1 seule règle: FAIRE AU MIEUX

Pour citer en partie En Vert et Contre Tout :

  1. tu n'es pas obligé.e d'appliquer un boycott total: si tu n'as pas toutes les solutions qui s'offrent à toi, fais ce que tu peux: passer à la boulangerie plutôt que de prendre ton pain en supermarché, aller faire le marché, etc.
  2. Commence petit: le premier frein au changement est souvent activé par la peur. Tu as peur que ça te prenne du temps, peur que ce soit compliqué, peur de ne pas tout trouver, peur que… Identifie cette peur pour prendre conscience de ta zone de confort. Si tu as peur de ne pas y arriver et que cela te semble une pression énorme, détermine 3 actes à changer et concentre toi sur ceux-là. Seulement ceux-là. Fais-les bien. (acheter son pain à la boulangerie, ne pas racheter d’éponges mais les faire soi-même, que sais-je).
  3. Tu as peur que ça te coûte plus cher (tiens, encore elle) : cela fait un moment que je n’ai pas mis mon doc à jour, mais pour avoir tenu un temps un document de comparaison des prix, l’achat local ne coûte pas plus cher. Les fruits et légumes notamment, et en supermarché les plats préparés qui coûtent très cher. Cuisiner toi-même est très économique. A titre d’exemple, notre budget mensuel à deux, est de 250€ par mois (extras compris, comme la pizza du mois, ou sortir au restaurant). Et on est loin de se priver.

 

Supermarket Alley
Credits: NEonbbrand - unsplash.com

TRAVAIL PRÉ-MÂCHÉ (parce que je suis sympa)

Je te propose un début de liste de choses que tu peux acheter en un mois et le type d'alternatives que tu peux trouver. Je me baserai beaucoup sur mon expérience personnelle. Pour info, j'habite à la campagne, en bordure de région parisienne et j'ai 10min de voiture pour aller au supermarché le plus proche. Ce qui me met plus ou moins dans le cas de beaucoup de personnes.

 

LE FRAIS

  • Fruits et légumes: pour ma part je vais à la ferme près de chez moi. Je m’adapte à leurs horaires, même s’ils ont eu l'idée géniale d’installer un distributeur accessible 7/7j. Si tu n’as pas cette option, tu peux te renseigner sur les jours de marché près de chez toi ou de ton travail, ou encore commander des paniers de producteurs.
  • Plats préparés: ça ne fais pas partie de mes achats réguliers donc difficile de te dire autre chose que : achète les aliments bruts et cuisine toi-même. Plus économique, meilleur, maîtrise des ingrédients et de ce que tu mets dedans. Pas besoin de faire des recettes alambiquées. Les foyers tournent souvent avec 5-6 recettes de base. Si tu veux des plats cuisinés d'avance, prépare en à l'avance que tu congèles. Comme chez Picard, mais fait-maison (yay).
  • Pâtes pré-confectionnées: je n’en achète plus depuis que je me suis rendue compte à quel point c’est SIMPLE, RAPIDE et tellement MEILLEUR de les faire moi-même. Si tu les fais à la main cela peut sembler chronophage, mais avec un robot de cuisine, j’ai chronométré, pour moi c’est 4min30. Imbattable. Donc exit la pâte sablée et la pâte brisée de supermarché, maintenant c’est 100% fait maison. En général je double les quantités et j’en congèle 1 pour toujours en avoir 1  d’avance
  • Pain : boulangerie ! Exit le pain de supermarché.

CREMERIE

  • Fromage / beurre / crème fraîche : si tu as cette possibilité, favorise le fromager de ton quartier ou celui du marché. La plupart vendent aussi du beurre et de la crème fraîche. Le + : prend ton propre contenant (c'est hors défi sans supermarché, mais si le zéro déchet t'intéresse, tu peux allier les actions)
  • Lait: en février, vois comment tu peux remplacer par des alternatives végétales ou réduire ta consommation de lait. Lorsque cela m’arrive d’en acheter, je favorise des briques qui rétribuent l’agriculteur correctement (ex : c’est qui l’patron)
  • Yaourts: fais-les toi-même. On n’a pas acheté de yaourt en 1 an, depuis que nous avons récupéré une vieille yaourtière SEB au design très 60’s. Tellement RAPIDE, SIMPLE et BON que si je devais les acheter en supermarché, j’aurais l’impression de me faire arnaquer maintenant.

CARNISTERIE 

Bon en vrai j’ai envie de dire : arrêter d’en manger. Il y a des raisons éthiques, écologiques, politiques, humaines… à arrêter de consommer de la viande. Mais comme le défi c’est « sans supermarché » et pas « devenir végta*ien » voyons ce qu’on peut faire:

  • Viande terrestre: boucher du coin, commande groupée (entre amis / voisins…) à un producteur local qui vous livre.
  • Viande maritime: poissonnier

Et pour le coup si tu veux faire le défi sans supermarché, un challenge à te fixer c’est : si je n’ai pas d’alternative sans supermarché, je n’en achète pas. C’est un bon début pour remettre de la créativité dans ta cuisine et contourner la viande ;-)

LE SEC

  • Céréales (pâtes, riz, boulgour, couscous...) : si tu as un magasin en vrac, essaye ça. Sinon, favorise des produits locaux, comme le riz de Camargue. Il y a des céréales pour lesquelles il est plus difficile d’avoir des options locales… Ici, on fait des recherches sur internet, on se renseigne, on pèse le pour et le contre. Je suis moi-même dans ce genre de questionnement. Je fais au mieux.
  • Boissons:
    • Eau: boire l’eau du robinet et acheter un filtre si nécessaire. En enlevant cet achat de ta liste, tu feras de belles économies d'argent et de ressources pour la planète (#plasticpollution). Au quotidien, prend une gourde avec toi que tu remplis au robinet. Un achat de supermarché en moins ;-).
    • Bière: quid d’essayer de trouver une brasserie près de chez toi ? Je me suis rendue compte en cherchant que dans le Val d'Oise où je réside, qu'il y en avait plusieurs par exemple. Dans la ville proche de chez moi, une cave à bière vient d’ouvrir. Ca a le vent en poupe. Sinon tu peux t’abonner à une box bière, qui te livre 1fois par mois.
    • Vin: va chez les vignerons ! Ils te parleront avec passion de leur vin et te le feront goûter. Sinon, on a encore de nombreux cavistes en France (certains vendent aussi de la bière) où tu pourras éveiller tes papilles au sens du vin.

 

AUTRES FOURNITURES CUISINE

Pour cette catégorie de produits, je te propose surtout des remplacements qui font que tu n’as plus besoin d’aller au supermarché.

  • Cellophane, papier alu : je n’en achète plus, c’est aisément remplaçable par:
    • des charlottes pour les plats qui vont au frigo,
    • du tissu ciré pour emballer l’alimentaire et le conserver au frigo
    • des tupperware et autres contenants (exit cellophane et alu)
  • Sopalin : pareil, exit le sopalin remplacé par serviettes tissu, torchons…
  • Eponges : aisément replacés par des tawashis (éponges fait main, maniques que tu peux tricoter, acheter tout fait à des artisans). Ou passer aux brosses pour laver les plats. Tu trouveras ça en commande sur internet (droguerie, site de la marque), mais également en magasin de bricolage. Cela se garde bien plus longtemps qu’une éponge achetée en supermarché!
  • produit vaisselle: ici pour éviter le supermarché, le plus direct me semble de le faire toi-même, ce qui est un peu dérivé du défi Février sans Supermarché.. sinon, épicerie de quartier, droguerie...
  • [EDIT suite à un commentaire, j'update] Nos amis les animaux: ok je sèche un peu. Tu peux aller chercher les croquettes pour ton animal chez le vétérinaire mais ça coûte bien plus cher, ou changer de magasin pour éviter les chaînes. Je n'ai pas de nom à te donner car à vrai dire, je n'en connais pas, et surtout je ne voudrais pas donner de conseil qui nuise à leur santé. Ma meilleure suggestion, c'est de donner des restes à ton chien (ou à ton chat si ça se fait?), ce qui peut remplacer/compléter une partie de son alimentation. Pour les autres animaux (lapins, hamsters, oiseaux...)  je ne suis pas assez calée. Et je suis preneuse d'astuces si tu veux commenter

 

SALLE DE BAIN

  • Shampoing, savon, déo : on trouve pléthore de savons et shampoings solides aujourd’hui. Sur les marchés, sur les sites des marques (Pachamamai, Lamazuna pour citer le top 2), ou en boutique spécialisée (Mademoiselle BIO, Slow Cosmétique)
  • Brosse à dent : même conseil qu’au-dessus. Lamazuna et Bioseptyl font tous les deux des brosses à dents made in France, en partie réutilisables (tu changes la tête). Tu peux l’acheter sur leur site, mais également trouver des revendeurs. Renseigne-toi
  • Coton tiges : option réutilisable : oriculi, que tu peux acheter - entre autres - chez Lamazuna ou sur le site de Slow-Cosmétique
  • Rasage: pour les produits de rasage, je te conseillerais des produits fait par des artisans, tu pourras en trouver pas mal sur la boutique Slow-Cosmétique (mais pas que)
  • Protections hygiéniques : pour éviter le supermarché pour de bon, c’est peut-être le moment de passer le cap des règles zéro déchet et d’appréhender la cup, les protections lavables… Aisément trouvable sur internet, magasin bio, boutique spécialisée...
  • Dentifrice : boutique bio, parapharmacie ou circuit spécialisé. Version solide ou non. Moi, j’utilise un dentifrice Weleda par exemple. [EDIT suite à un commentaire, j'update] Tu peux aussi le faire toi-même (option zéro déchet et zéro supermarché du coup)
  • PQ : aha, là on parle sérieusement! Je te propose de tester WHO GIVES A CRAP, une super société qui reverse 50% de ces bénéfices (50% !) à des ONG pour favoriser l’accès à des toilettes dans le monde. Si tu veux un code de réduction via un parrainage, contacte-moi. T’essuyer n’auras jamais été aussi altruiste. En plus c'est zéro déchet (si tu veux allier les défis) et leur communication est au poil 👌

 

PRODUITS MENAGERS

Ici je ne te dresse pas la liste des 1001 produits qu’on te vend, en te prétextant que le calcaire de ta salle de bain et celui de ta cuisine sont différents, pour que tu achètes un détartrant cuisine et un détartrant salle de bain

  • Mon conseil, c’est de mutualiser les produits et de prendre les trucs les plus universels qui soient. Si t’as fini ton pschit salle de bain, utilise celui de la cuisine pour la nettoyer, ça ira bien
  • Si tu as complètement fini un produit et que tu veux le remplacer, va vers des options fais-le-toi-même. Bénéfice économique de oouuf malade
  • Les ultra basiques de tes produits ménagers maison:
    • vinaigre blanc,
    • savon de marseille,
    • bicarbonate de soude,
    • huiles essentielles pour parfumer ta préparation.
  • Tu trouveras ça en droguerie, en magasin bio, en commande sur internet. EASY. Les recettes, il y en a des centaines sur internet. Celles de la Maison du Zero Déchet (Zero Waste France) sont pas mal.

 

supermarket alley
Credits: Bernard Hermant - unsplash.com

Enfin, rejoins le groupe local du défi Février sans Supermarché au plus proche de toi, tu auras accès à des astuces et des plans que tu ne connais peut-être pas (et si tu veux faire le truc solo et que t'as pas envie de participer aux discussions, tu peux simplement lire)

 

Et viens me dire sur Instagram si tu te lances dans le défi, comment se passe le défi pour toi, ce par quoi tu as commencé, ce que tu as accompli, comment tu as dépassé tes appréhensions, et ce qui est compliqué, qu’on dépasse ça ensemble ! Bon défi!

 

 --

La vidéo qui te présente le défi:

Comments