Matthew Tkocz @unsplash.com

25 gestes écolos à mettre en place durant le confinement

Hello !

Pour toi comme pour moi, le confinement chamboule le quotidien, demande une réorganisation (la preuve, cet article sort en retard). Surtout si tu as des enfants, que tu dois leur faire l’école à la maison tout en gérant ton propre travail, les courses, la maison comme d’habitude. La vie ne s’arrête pas et si, pour certain.e.s le confinement peut être synonyme de ralentissement, pour d’autres il est synonyme d’accélération et il est aisé de se sentir débordé.

L’écologie et le mode de vie frugal sont liés à de la simplification – et des économies - et il n’est pas question de se compliquer la vie ! Je te partage donc 25 gestes à mettre en place qui vont te simplifier la vie à court, moyen, long terme.

Ce sont des gestes que tu peux mettre en place chez toi durant le confinement. Qu’ils aient le bénéfice de te faire économiser du temps ou de l’argent, ils ont tous une portée écologique.

Matthew Tkocz @unsplash.com

 

  1. Le savon de Marseille: un des éléments majeurs dans les gestes barrières, le savon est un objet d’hygiène essentiel dans la maison. On le choisi à l’huile d’olive et on fait attention aux mentions ambigües type « huile végétale » qui se révèle souvent être de l’huile de palme. Il présente plusieurs avantages écolo. Zéro déchet à plusieurs niveaux, il peut s’acheter en vrac (pas d’emballage) et ne laisse pas non plus de pack après usage (pas de contenant). Enfin, il peut recouvrir plusieurs usages si tu fais tes propres produits ménagers, ce qui t’évite des achats multiples. Bon Combo !
  2. Remplacer ses ampoules : passer de ses 40wh à des LED équivalentes en termes de luminosité mais qui n’en consomment que 9, ça change la donne ! Avec le confinement, les consommations des foyer (chauffage, électricité) ont augmenté et c’est bien normal. Je te propose d’acheter un pack d’ampoules LED, et de changer les anciennes une à une lorsqu’elles se casseront. Tu peux faire le calcul rapidement du nombre d’ampoules / spots / lampes que tu as chez toi et tu verras que tu gagneras vite au change ! Il va sans dire que ce n’est pas une invitation à les laisser allumer parce qu’elles consomment moins. On éteint toujours en quittant la pièce 😉
  3. Préparer ses menus à l’avance. Une technique que pas mal de foyers ont mise en place au-delà des considérations écologiques. Et pourtant ! En sachant à l’avance ce que tu vas manger sur la semaine, tu fais des courses adaptées, tu évites le gaspillage. Tu n’achètes pas plus que nécessaire (normalement) et tu suis une liste préétablie. Tu fais donc des économies d’argent car tu ne déambules pas dans tous les rayons en te demandant ce qui te ferait envie, et tu gagnes du temps car tu sais directement ce qu’il te faut.
  4. Cuisiner maison : suite logique. En préparant tes menus à l’avance, tu es plus disponible pour cuisiner. C’est bien plus écolo et économe de cuisiner soi-même. Pas besoin de faire top chef tous les soirs, la plupart des foyers tournent avec quelques recettes clefs, souvent twistées pour varier (un exemple tout bête c’est la quiche, que tu peux faire à plein de choses, comme la salade composée. Tu changes les ingrédients mais l’idée reste la même). Cuisiner maison c’est plus tenable sur la durée quand on fait ses menus (je parle d’expérience) car tu ne passes pas 1 000 ans devant ton frigo à te demander, existentiellement, ce qu’on mange ce soir. Tu vas droit au but.
  5. Acheter de saison : tu sais sans doute que je milite pour le made in France et l’achat local. Lorsqu’on parle de nourriture, l’achat de saison est tout aussi important ! Avec le confinement, cette idée de patriotisme économique (déjà évoquée ici) est encore plus vraie.
  6. Coller (enfin) un stop pub sur ta boite aux lettres : ce petit geste que tu veux faire depuis si longtemps. Un bout de papier, un marqueur, du scotch et c’est parti. Gain de place pour la poubelle. Un premier pas sur le chemin du zéro déchet pour beaucoup 😉
  7. Annule tes vieux abonnements, tes cartes de fidélité: fais le tri entre ce qui te sert et ce qui t’encombre
  8. Refuser les sacs (plastiques, papier…): d’autant plus d’actualité avec le confinement et les magasins qui invitent à amener ses propres sacs. Profites-en pour prendre la résolution de ne plus jamais prendre un sac en magasin et prend toujours les tiens avec toi. Que ce soit à la caisse ou pour les fruits et légumes. (Et même s’ils sont en papier ou en fécule de pomme de terre, je te vois, hein !) Un déchet reste un déchet.
  9. Remplace les éponges par des tawashi : un atelier un weekend pour en fabriquer et le tour est joué ! Les tutos pour faire la grille et les tissus sont nombreux sur la toile, tu en trouveras forcément un qui te parlera. Les tawashi utilisent des tissus de récup’ pour faire des éponges tissées. Tu n’as plus besoin d’utiliser des éponges en cellulose ou en plastique, tu n’as plus besoin d’en acheter. Les tawashi sont durables (les miens ont 3 ans et se portent bien, merci) et je les trouve plus hygiéniques que les éponges classiques : ils sèchent plus vite, donc ne macèrent pas autant avec de l’humidité, ne deviennent pas spongieux dégueu après quelques usages.
  10. Remplace ton liquide vaisselle par du savon de Marseille : eh oui, lui à nouveau. Après avoir testé plusieurs recettes pour faire du liquide vaisselle maison, j’en ai eu marre de le râper et maintenant j’ai un bloc direct que j’utilise pour la vaisselle. Il a tout bon : dégraissant, nettoyant, zéro déchet…
  11. Economiser l’eau : le plus gros de notre consommation (hors « eau virtuelle ») est dans la salle de bain. Une douche de 3min consomme environ 30L d’eau, là ou un bain en consomme entre 150 et 250L. C’est fou, non ? Et encore plus pour une famille de 4 ou 5, imagine combien ce chiffre est démultiplié (!). En confinement comme pour "le jour d'après", le temps de sa douche, chacun met sa musique favorite et se douche avant que la dernière note ne sonne. Gain de temps et d’argent garanti. (et une alternance douche / toilette de chat 1 jour sur 2 ça marche aussi)
  12. Mettre une bouteille d’eau dans la chasse d’eau ou baisser le flotteur au minimum: une économie qui peut aller jusqu’à 3 000L d’eau par an !
  13. De même, un mitigeur sur les robinets permet d’économiser jusqu’à 50% de la consommation habituelle. Pour un petit mitigeur qui coûte en général 2-3€ et qui se trouve facilement en magasin, il n’est plus question de repousser !
  14. Utiliser des cotons lavables plutôt que des cotons à usage unique : un achat que tu fais une fois pour toutes, les cotons te durent longtemps et au lieu de les jeter à la poubelle, tu les mets avec le linge sale. Et hop, un cercle fermé et un déchet en moins. De l’espace de cerveau en plus car tu n’auras plus à penser à le mettre sur la liste des courses.
  15. Plus de cotons du tout ? je mets celle-ci à la suite directement. Plutôt que de remplacer, tu peux aussi voir si tu ne peux pas refuser tout court. J’ai essayé les cotons lavables un temps pour me démaquiller, avant de découvrir à travers la technique du « mille-feuille » que ce que je préférais par-dessus tout, c’était finalement de me démaquiller à la mano, une noisette d’huile sur les mains et de frotter mon visage avec. Routine grandement simplifiée du coup !
  16. Et encore plus zéro déchet si tu utilises un démaquillant solide. Je n’en connais qu’un à date, c’est Nüe de chez Pachamamaï. Il me convient très bien. Avant de l’acheter et de voir si cette technique te convient (faire ça à la main), utilise une noisette d’une autre huile que tu as chez toi (oui oui, l’huile d’olive ça marche très bien). Comme ça tu n’as pas besoin de faire un nouvel achat et tu peux tester avec ce que tu as sous la main
  17. Dans la série « recycler », tu peux également te faire des gommages maison. Garde le marc de café dans une coupelle et utilise-le sous la douche. Je fais les miens 50/50 huile de coco et marc de café, dans des bacs à glaçons pour des doses individuelles. Si tu verras rapidement le gain économique, sache également que les gommages industriels sont une plaie écologique. Les billes sont souvent en plastique, trop fines pour être filtrée par les stations d’épuration et elles finissent bien vite à la mer, à souiller l’eau et les poissons.
  18. Défais-toi de tes stocks: ça vaut dans la cuisine, dans la salle de bain. Profite du fait que tu n’as pas le droit de sortir et peut-être moins de temps (selon ton cas) pour utiliser ce que tu as déjà. Tes 50 pots de crème hydratante dans la salle de bain, tes conserves et ton congélateur dans la cuisine. Fais des menus en utilisant ce que tu as déjà. Tu seras étonné.e de combien de temps tu peux tenir ainsi !
  19. Faire ses propres produits ménagers. Ok il va falloir que tu y consacres 30minutes de ton temps à le faire, mais crois-moi c’est tellement plus simple, économique et écologique que je doute que tu reviennes en arrière. Tu peux utiliser cette recette : 
  20. Récupère l’eau propre : c’est pas le plus facile à mettre en place au début parce qu’il faut y penser. Récupérer l’eau de cuisson, l’eau que tu fais couler en attendant l’eau chaude, etc. mets-là dans un arrosoir ou tout autre contenant qui te convient pour arroser tes plantes, le jardin... (attention à l'eau de cuisson des pommes de terre, qui est un désherbant naturel)
  21. Trouver une solution ZD pour les courses : nous allons tester La Fourche. Le zéro déchet est ralenti chez nous avec le confinement, mais pas les autres gestes écolos (ce que j’essaye de te faire passer ici). Malgré tout, ça me frustre d’être revenue en arrière pour certains achats. J’ai vu que La Fourche proposait une section en vrac, on va voir ce que ça donne.
  22. Eteins la TV, réduit les Réseaux Sociaux. C’est un vrai conseil, et je parle pas de l’économie d’énergie. La TV, la radio… rabâchent les infos en boucle avec beaucoup de répétition, des messages anxiogènes. Les débats sont souvent stériles ou hargneux sur les réseaux, beaucoup sont tendus, énervés. FAIS LE TRI EN CONSCIENCE. Les médias et réseaux c’est magnifique pour rester en contact, prendre des nouvelles. C’est toxique si ça t’emmène sur la mauvaise pente, si tu y passes trop de temps. N’hésite pas à REFUSER, à REDUIRE, ça te fera une grande bouffée d’air frais.
  23. Démarrer un compost: si tu as un jardin ou que ta copropriété a installé un composteur. Tu allègeras considérablement ta poubelle d’ordures ménagères (nous la sortons 1 fois par mois et elle pèse peu, comme tu peux le lire ici. Le compost joue pour beaucoup dans la réduction de nos déchets). Rien de plus facile, honnêtement. On a fait un tas au fond du jardin où on empile. Cela nous fait un magnifique terreau, riche et utilisable pour le jardin. Tu n’as plus besoin d’acheter d’autre terreau (selon la grandeur de ton jardin bien sûr) ou d’engrais.
  24. Passer au lombricomposteur : en appart avec ou sans balcon. Je t’assure que ça ne sent pas mauvais, promis juré. Des amis en appart en ont et ça marche super. Le mieux : un lombricomposteur en bois. Si t’es bricolo ou bricoleuse tu peux le fabriquer toi-même, ou tu peux le commander sur internet. Le temps du confinement, entre en contact avec des gens qui ont des vers et donnez-vous rdv à la fin du confinement (ou commande des vers sur le site de La Boite A Terre).
  25. Rester chez toi : on en parle comme un geste barrière essentiel – et c’est vrai. Est-ce que tu t’es rendu.e. compte sur le mois de mars les économies que tu as pu réaliser en termes de consommation ? Ton budget n’a-t-il pas été allégé et tes besoins réduits par le confinement ? Oui, je suis une militante de la déconsommation et le confinement aide pas mal. A nouveau, je ne me réjouis pas des difficultés économiques liées à l’épidémie, mais j’invite à une réflexion sur nos modes de consommation linéaires. Rester chez soi, c’est bon pour sauver des vies… et la planète.
Bonus sourire: Houna a quand même droit à sa balade quotidienne et est très heureuse de nous avoir h24 ur le dos grâce au confinement!


Ces gestes sont à mettre en place pour l’ensemble de la famille. Pour certains, ils peuvent faire l’objet d’une séance de sensibilisation avec tes enfants si tu en as. En effet, pourquoi ne pas faire un peu de dessin avec un Stop Pub fabriqué par tes enfants et collés sur ta boite aux lettres ?  Ils pourront choisir la musique qu’ils veulent pour se doucher, voire eux-mêmes suggérer des idées pour les gestes écolo qu’ils sont prêts à mettre en place. Les amener à réfléchir par eux-mêmes aux solutions qui leurs sont accessibles, c’est le moyen le plus efficace de les sensibiliser (ce conseil vaut également pour les adultes ;-p). D'ailleurs si vous trouvez vos propres idées, ça m'intéresse!

Cette liste a vocation a être complétée par tes propres idées ! Viens me dire sur Instagram ce que tu en penses et ce que tu as mis en place de toi-même, j’ai besoin de nouvelles idées aussi !

 

Take care!

Comments